Marie-Pier
Popsicle sagas

Article

5 fév 2020

ISLANDE : itinéraire de 10 jours sur la « Terre de glace »

L’Islande : le plus beau pays qu’on a visité. Bon, on est peut-être allés en 2016 avant l’arrivée massive des touristes s’étant laissés charmer par les milliers de photos de glaciers sur Instagram, mais reste que l’île de 103 000 km2 est, à notre avis, l’une des plus impressionnantes. Avec ses fjords, ses geysers, ses aurores boréales et ses volcans, la « Terre de glace » demeure un coup de cœur pour les Faucher-Bastien (oui, j’ai dit ça).

Histoire de vous inciter à échanger vos dollars canadiens pour des couronnes islandaises, voici notre itinéraire de 10 jours en Islande. Attention, noms de villes, de chutes et de montagnes imprononçables

JOUR 01

Arrivée à Keflavik, Blue Lagoon et Reykjavik

Notre vol arrivait à 5h du matin à l’aéroport de Keflavik, l’aéroport international de l’Islande. Après avoir ramassé notre campeur jaune Happy Campers, signé les papiers et fait le plein de bouffe (les Bonus Grocery Stores sont d’ailleurs les moins dispendieux sur l’île), on s’est rendus au Blue Lagoon.

Le Blue Lagoon est peut-être un attrait incontournable de l’Islande, mais on avoue avoir été déçus. Personnellement, on a trouvé l’endroit bondé de gens et plutôt dispendieux considérant le temps qui nous était alloué dans les bains. Bref, pas le genre de trucs que l’on cherche normalement sur la route. À voir le nombre de spas scandinaves publics (et beaucoup moins dispendieux en Islande), on sauterait l’activité si c’était à refaire.

Le reste de la journée a été consacré à sillonner les rues de Reykjavik, à admirer l’architecture de l’église Hallgrimskirkja, du Harpa Concert Hall, à écouter l’accent des Islandais et à se dire qu’on déménagerait ici, un jour.

DISTANCE PARCOURUE : 48 km
NUIT : Reykjavik Eco Campsite

JOUR 02

Golden Circle : Thingvellir National Park, Haukadalur, Gulfoss et Kerid Crater.

Notre deuxième journée en Islande était consacrée au très populaire Golden Circle : un trajet de quelques 190 km qui traverse le Parc National Thingvellir, la vallée Haukadalur, la chute Gulfoss et le cratère Kerid.

Notre journée a été remplie de : « maudit que c’est beau ici » et « on se croirait sur une autre planète ». On s’est arrêtés pour manger, ici et là, et, encore, on s’est dits qu’un jour, on reviendrait en plein hiver.

*Si vous avez seulement quelques jours à passer en Islande, le Golden Circle est un incontournable. Pour vrai.

DISTANCE PARCOURUE : 174 km

NUIT : Stationnement du cratère Kerid (permis en 2016)

JOUR 03

Cratère Kerid, Seljalandsfoss, Skogafoss, Solheimasandur

À notre réveil, on s’est promenés sur le cratère Kerid, là où l’eau est bleue et le paysage digne du Seigneur des anneaux. Après 2 toasts au Nutella et aux bananes (tradition oblige), on a pris la Route 1 vers le sud pour rejoindre l’épave d’un vieux DC-3 : Solheimasandur. En route, on s’est arrêtés aux chutes Seljalandsfoos et Skogafoss, t’sais celle qu’on voit partout sur Instagram?!

En après-midi, on est arrivés au stationnement qui mène vers les ruines de l’appareil DC-3 qui s’est écrasé en 1973. Pour se rendre à l’avion, il faut prévoir une bonne heure de marche en plein désert islandais, synonyme de vents impressionnants et de paysages sauvages arides. Bref, le paradis pour tout amateur de photographie.

DISTANCE PARCOURUE : 142 km

NUIT : Vík Camping

JOUR 04

Dyrholaey, Plage Reynishverfi et Vík

Parce que tout bon road-trip nécessite aussi quelques jours plus tranquilles (quand même), nous avons passé notre 4e journée en Islande aux alentours de Vík. Au rendez-vous : des plages de sable noir, des vagues monstrueuses, des falaises escarpées et des formations rocheuses tout simplement hallucinantes. Nul besoin de vous dire que Vík nous a complètement charmé.

DISTANCE PARCOURUE : 23 km

NUIT : Camping Pakgil

JOUR 05

Canyon Fjadrargljufur, Svartifoss

Comme on avait vu Justin Bieber tourner l’une de ses vidéos clips à cet endroit, on (surtout moi) s’est dit qu’on devait aller faire un tour au Canyon Fjadrargljufur (j’taime Justin). Le Fjadrargljufur, c’est un long canyon de 1 300 mètres et d’une hauteur de près de 100 mètres dans lequel coule un cours d’eau qui prend essor quelques kms plus loin. C’est impressionnant, c’est beau pis l’eau est rafraîchissante (ben oui toi, elle est buvable).

Après s’être trempés les pieds dans l’eau glaciale du canyon, on s’est rendus 75 km plus loin à Svartifoss, dont la traduction littéraire signifie « chute noire ». Pour s’y rendre : une petite marche de 1.5 km. La randonnée n’est pas difficile, quoique le chemin pour s’y rendre est très accidenté. Au sommet : une chute de 20m entourées d’orgues basaltiques noires. C’est malade!

DISTANCE PARCOURUE : 148 km

NUIT : Svartifoss (à l’époque, on pouvait dormir dans le stationnement du lagoon)

JOUR 06

Jokulsarlon Glacier Lagoon, Stokksnes

Un de nos highlights du voyage. C’est aussi là qu’on a perdu notre drone, mais ça, on ne le dira pas trop fort. Voir les immenses glaciers fondre et se déverser dans l’Océan Atlantique, c’est tout simplement impressionnant. Dom et moi aurions pu passer des journées entières à entendre le craquement des glaciers qui cassent et à les regarder se défaire, couler et remonter à la surface devant nos yeux.

En après-midi, on s’est rendus à l’endroit dont j’étais le plus impatiente de voir : Stokksnes. En gros, Stokksnes est une montagne de pentes raides assise sur une plage de sable noir bordée de centaines de petites dunes. Un méchant beau mix qu’on aura jamais vu à cause du brouillard, mais qui a laissé place à l’une de nos plus belles photos de couple à vie (onnhh).

DISTANCE PARCOURUE : 143 km

NUIT : Höfn Camping Ground

JOUR 07

Route (pas mal de route), Dettifoss

Notre 7e journée en Islande a été passée sur la route. On va vous épargner les détails, mais la journée ressemblait à chanter « On the road again » à tue-tête et à prendre 172 photos de pieds dans le windshield. C’est même pas des jokes.

DISTANCE PARCOURUE : 408 km

NUIT : Systragil Campground

JOUR 08

Hverarond, Namafall, Kafla Power Station, Godafoss et Hverfjall Cone, Lac Myvatn

La région de Myvatn : la planète Mars! Le nord de l’Islande est surnaturel et comme il est bondé de zones géothermiques, il méritait sérieusement qu’on s’y arrête. À l’horaire : champs de sources chaudes, marmites de boue et fortes odeurs d’œufs pourris. C’est surréel.

En après-midi, profitez-en pour visiter la centrale géothermique de Krafla. Située à quelques minutes de Hverarond et Namafall, cette centrale alimente la majorité des résidents du Nord de l’Islande en électricité et mérite qu’on s’y arrête 30 minutes. Point bonus : le site de Krafla offre une sacré belle vue sur la région.

DISTANCE PARCOURUE : 133 km

Nuit : Sigridarstadir Campground

JOUR 09

Akureyri

Quand tu te fais accueillir dans un village avec un spectacle en plein-air des Cowboys Fringants version islandaise, foulard au cou et gros North Face sur le dos, tu l’sais en maudit que tu vas aimer ton passage. Akureyri n’a peut-être rien de particulier, mais étant l’une des grandes villes d’Islande et étant sur notre chemin pour se rendre à l’Ouest, on s’est dit qu’on arrêterait l’instant d’une journée.

À ce moment-là, pour une raison qu’on ignore, on a aussi voulu manger une pizza. Par hasard, on est tombés sur le restaurant Bryggjan, un petit resto hipster, pour y goûter l’une des meilleurs croûte mince de notre vie. 3 500 kr (32$ CAD) bien investis.

DISTANCE PARCOURUE : 133 km

NUIT : Lónsá Campsite

JOUR 10

Route (pas mal de route) et Péninsule Snaefellsnes

Parce qu’il nous restait encore un peu de jus dans le corps et que retourner à Reykjavik était beaucoup trop facile pour deux hyperactifs comme nous, on s’est dit qu’on ferait un dernier petit arrêt sur la Péninsule Snaefellsnes.

À notre 10e et dernière journée en Islande, on s’est donc levés tôt (mettons 7h) pour prendre la route vers Budakirkja, t’sais l’église noire un peu toute seule? Là! C’est aussi à cet endroit qu’on peut y retrouver Kirkjufell, une montagne en forme de cône plutôt iconique (lol) et le phare Stykkisholmur, celui qu’on retrouve dans « The Secret Life of Walter Mitty ». Dom étant tombé en amour avec ce film-là quelque part à la puberté entre deux ou trois copines, on n’avait pas le choix d’arrêter.

Une belle manière de finir un voyage de 10 jours en van avec une nouvelle copine, la puberté maintenant terminée.

DISTANCE PARCOURUE : 413 km

NUIT : Hellisandur Camping

JOUR 11

Retour à la maison

C’est les vêtements sales et les cheveux grichous qu’on s’est redirigés vers Reykjavik et qu’on a repris l’avion vers le Québec, à notre 11e journée en Islande. C’est aussi là qu’on a dit bye à l’un des plus beau pays que l’on a visité à ce jour.

L’islande, t’es belle. On va se revoir! Promesse de scout!

Articles récents

Voir tous

#Instagram

Loading...